Notre deuxième bureau est pendu sur l’autoroute

Après beaucoup de temps passé à travailler sur d’autre choses, Gaétan et moi avons décidés de se voir pour une séance d’écriture sur “Tunerz”. Pour couper le temps que l’on doit passer en voiture tous les deux, on s’est vu à Nivelles – et plus précisement au-dessus de l’autoroute. On se voit de temps en temps dans un Carestel grandiose qui surplombe le trafic. C’est assez marrant, surtout pour un film sur le tuning. C’est aussi un endroit assez calme et sans distractions.

A ce stade-ci, on est en train de peaufiner le scénar plutot que de changer l’histoire. On doit encore la présenter à l’un ou l’autre partenaire potentiel. Pour l’instant, les contacts sont avec l’Allemagne et l’Espagne. On s’est promis-juré de la finir la semaine prochaine.

Cannes 2009

Audi R8 with Tunerz logo in Cannes
Audi R8 with Tunerz logo in Cannes

Cannes 2009 was a very different beast from last year. On the one hand, we were attending with a finished script. On the other, the industry is going through a very difficult stage. Prior to going down, there were many horror stories in the press about bankruptcies, the impossibility of raising capital and bad weather. So how did it go?

Cette année à Cannes a été fort différente de la précédente. D’un côté, nous avons un scénario fini. De l’autre, l’industrie subit une crise profonde. Qu’est-ce que ça a donné?
Continue reading Cannes 2009

Des perles à jeter

screenshot-4Je lisais l’autre jour une interview de Terry Rossio (Pirates de Caraïbes, etc) où il décrit le début d’une idée, avec une prémisse, une idée du personnage principal, et “quelques scènes cool”. Ces perles servent ensuite de structure à sa pensée lors de l’élaboration. Mais il ajoute un peu plus loin, “c’est triste quand – beaucoup plus tard – une de ces premières images clé est abandonnée ou tombe de l’épine dorsale de l’idée orginale”. Que faire…

Continue reading Des perles à jeter

Rémy Julienne: cascadeur par excellence

Inévitablement, il y a aura des courses et des cascades dans “Tunerz”. Mais je ne me porte pas volontaire pour les faire. Donc, Gaétan est en train de regarder les cascadeurs en Europe. Assez rapidement, un nom sort du lot: Rémy Julienne. Si, vous le connaissez. C’est lui et ses équipes qui font des miracles sur roues depuis 40 ans. La liste de ses films est vraiment trop long, mais quelques titres suffisent pour illustrer: “The Italian Job” (L’or se barre – rappelez-vous: les Mini Cooper à Turin), six James Bond et la série “Taxi”.

Gaétan l’a rencontré lors d’un festival de cinéma à Mons en Belgique et donne un aperçu de la carrière de Rémy Julienne.

Mais comment est-ce qu’on écrit des cascades?
Continue reading Rémy Julienne: cascadeur par excellence

Cannes ou pas?

Quand on écrit un film, il y a des moments où les mêmes questions reviennent. Notamment, est-ce qu’on va au festival de Cannes? Parfois on rajoute “cette année” pour faire plus chic. En général, on cherche tous les prétextes pour dire oui, évidemment. Il faut quand même savoir qu’à côté des marches et les paillettes, il y a un marché du film qui se tient sans qu’on le remarque. Quasi tous les producteurs et distributeurs y vont. Donc en une semaine on peut rencontrer un monde fou. Il y a aussi énormément de conférences avec des scénaristes, réalisateurs et tutti quanti.

Donc, oui. On y va. Ah, j’ai failli l’oublier: “cette année”.

Nivelle par le nord

Comme Gaétan et moi vivons à une heure l’un de l’autre, pour les rendez-vous on coupe la poire parfois en deux et on se rencontre à mi-chemin pour parler scénario. Très exactement, dans un café pendu au dessus de l’autoroute Bruxelles-Paris près de Nivelles nord. C’est grand, c’est beau et c’est souvent à moitié vide. Si vous voyez deux mecs louches en train de parler dans un coin pendant une heure, venez nous dire bonjour : on accepte les compliments, les encouragements et des tournées de cappuccino.

Le démarrage

Il faut se méfier quand on demande l’avis de quelqu’un. Gaétan me parle de son scénario “Les noceurs” depuis un temps. Mais je n’ai pas eu le temps de lire le traitement. Il me parle d’une bande de jeunes marginaux qui customise une voiture. Quand la culpabilité commence vraiment à me peser, je le lis. Bizarre, la bagnole a un tout petit rôle dans l’histoire. Si on faisait une autre histoire rien qu’avec ça ?

Comme je connais aucun film sur le tuning en Europe, il est temps d’en faire, non ? Assez rapidement, on se voit à trois avec Seb qui est intéressé par la réalisation. Séance de “Et si ils étaient comme ça ? Et s’ils faisaient ça ?” Grosse bagarre sur la voiture qui serait tunée. Quelque chose de jolie ou quelque chose de performant ? En gros, Mustang ou une bagnole plus récent, plus performante? Pour l’instant, la Mustang gagne – mais c’est serré. Avec ou sans nana ? Curieusement, pour ça, le comité a voté à l’unanimité.

Comme titre, on cherche. Pourqui pas “les Riderz”?