Sous le soleil exactement

may08-002Le soleil brille toujours à Cannes – en tout cas, c’est ce que les gens veulent croire. Pourquoi donc leur dire qu’il y a des jours gris et même de la pluie ? Donc, on est à Cannes pendant le festival et il fait superbe. Dix jours pendant lesquels la ville devient la capitale du cinéma. Les rendez-vous sont pris, et assez rapidement on est dans le mécanisme de cette grande machine – les rapports entre les “film funds” allemands et les producteurs ; le rôle des distributeurs ; l’importance des stars dans le financement (ne parlons même pas de leur rôle dans le film, on y est pas encore).

On a rencontré un italien avec un projet de film avec des voitures de courses. On a vu “Street Racer”, un film russe assez décevant (oh, qu’il est facile de pointer du doigt les erreurs des autres !) et nous avons parlés avec un producteur japonais et un américain dans le genre.

Et oui, on a eu des moments Cannois. Comme le superbe lunch offert par The Times sur la plage (merci et thank you). Mais on a eu aussi une soirée belge sous une pluie torrentielle (ça ne s’invente pas).

Bon, les réactions sont positives. On est boosté tous les deux. Mais j’oublie quelque chose. Ah oui : il faut finir ce scénario.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *